5 CONSEILS POUR ECHAPPER A L’ADDICTION AU SPORT (BIGOREXIE-SPORTOOLISM)

Maladie reconnue par l’OMS depuis 2011, la bigorexie ou sportoolisme est une addiction au sport au point de ne plus pouvoir s’en passer. Les personnes bigorexique peuvent se sentir très mal, à s’en rendre malade, si elles ne pratiquent pas de sport. 15% des personnes qui pratiquent au delà d’une heure par jour seraient concernées. Les runners d’endurance (trail) seraient les plus exposés, ainsi que les crossfiteurs et les culturistes.

Source: tempofitness.fr

Planification de sa vie en fonction de ses séances de sport, même en vacances. Discipline exagérée, envahissant le quotidien, exclusion sociale. Peu à peu des problèmes apparaissent au sein des famille et dans le milieu professionnel: C’est la conséquence d’une trop forte dose de sport.

Temoignage (source Dr Sport)

Richard T. , 47 ans, entraîneur et directeur d’un centre de sport : « J’ai arrêté il y a deux ans mais je viens de replonger. Je me remets au sport intensif mais, cette fois, de manière intelligente. Avant, j’étais tout le temps à fond. J’allais chercher l’inaccessible. Quitte à me blesser. Je fais du triathlon et je rêvais de me qualifier aux championnats du monde à Hawaï. Mais à force de faire n’importe quoi, j’ai fini par m’écœurer du sport. Jusqu’à en faire un burn-out. Aujourd’hui, je reprends, je retourne à l’entraînement par plaisir, trois à quatre fois par semaine. Mais je ne veux plus me mettre une pression et surtout, je ne veux plus refuser des repas de famille ou des occasions particulières, sous prétexte que j’ai entraînement. »

Des risques pour la santé ? Bien sur que oui !

Source : Ipsi-vannes.fr

La solitude n’est pas le seul problème. Pratiquer des efforts physiques à répétions et à haute dose est dangereux pour la santé. Une personne bigorexique peut se causer des déchirures musculaires, des tendinites, des fractures, parfois mourir par infarctus. Le risque d’épuisement de tout le corps est majeur.

La désintoxication est difficile. « En général, c’est l’entourage de la personne qui s’en plaint, et non la personne elle-même, comme pour les autres addictions. C’est compliqué car au fond, tu sais que tu devrais faire l’impasse sur l’entraînement, préserver les tiens mais tu y vas quand même… Quitte à culpabiliser ! source : Dr Sport

La bigorexie se soigne t-elle vraiment ?

La bigorexie ne se soigne pas à l’aide de médicaments, mais par des séances thérapeutiques. Certains addictologues travaillent sur l’énergie pulsionnelle, les motivations, les traumatismes de la personne. Il est important de consulter dès les premiers symptômes, si vous continuez le sport malgré une déchirure musculaire ou un bras dans le plâtre, c’est le premier symptôme, autrement dit c’est le moment de consulter.

Comment éviter le bigorexie , 5 conseils.

1 – La modération : sans doute le principe le plus fondamental , faire du sport c’est très bien, avec modération c’est mieux.

2 – Faites autre chose que du sport : Sortez avec vos amis, votre conjoint, allez au théâtre, au cinéma, voir des expo, lisez, jouez avec vos enfants, apprenez la musique, le bricolage, le jardinage, une nouvelle langue….bref sortez le sport un de votre esprit.

3 – Garder du lien social : Un lien social diversifié avec des relations qui ont des centres d’intérêts multiples, cela vous servira à garder l’esprit ouvert et curieux.

4 – Ecoutez vos proches : leurs remarques sont importantes et elles sont vraiment à considérer pour prévenir de l’addiction au sport. Votre fils, votre femme vous reproche de passer trop de temps à vous entraîner, écoutez-les, et agissez en conséquence pour améliorer les choses, pour eux et surtout pour vous.

5 – Foutez vous la paix : la pression sociale, et le regard des autres ont probablement une grande influence sur l’apparition de l’addiction au sport. alors laissez vous tranquille ! Reposez-vous, pour de vrai !

IN VIVO: L’addiction au sport (source France 5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code